Le numérique au service de l’agriculture

La numérisation de l’agriculture ou agriculture numérique promet une nette et importante amélioration de la productivité dans le domaine agricole. Plus de données mènent à de meilleurs services d’adaptation de la ferme, ce qui conduit à plus de «fermiers numériques», afin de recueillir et intégrer plus de données et ainsi de suite. Les données sont la matière première pour les logiciels de gestion exploitation agricole d’Ekylibre qui aident les agriculteurs à améliorer leurs pratiques agricoles. 

Faire de l’agriculture numérique la norme pour l’avenir

Le monde devient de plus en plus connecté grâce à la technologie numérique. Les appareils intelligents deviennent plus petits, plus rapides et moins chers. Les différentes industries ont profité de cette innovation numérique pour relever les défis de leur secteur. De même, les services numériques intelligents ont le potentiel d’aider l’industrie agricole à relever ses défis en matière de productivité et de durabilité.

Ces applications et logiciels d’agriculture donnent des recommandations personnalisées et adaptées conçues pour aider les agriculteurs à maximiser leur productivité grâce à une optimisation du processus de production, du champ au mètre carré, au centimètre carré et de l’installation individuelle à la grosse coopérative agricole.

L’agriculture numérique comprend des activités telles que le développement des produits, leur mise à l’essai et le déploiement de technologies de l’information et de la communication (y compris l’informatique) pour la recherche, le développement et la fourniture de produits agricoles. La collecte des informations telle que la comptabilité, la gestion des stocks, l’éventuel usure des équipements : tracteurs, etc… en un seul endroit appelé « logiciel agriculture ». Cette application permet aux agriculteurs de diminuer le temps de recherche et améliorer leur prise de décision.

Valeur économique et écologique

L’adoption des technologies de l’information et de la communication, la modélisation prédictive et la robotique par les agriculteurs du monde entier créeront probablement de la valeur en augmentant les rendements des champs agricoles et / ou en diminuant la quantité d’intrants nécessaires par unité de production. En plus de la valeur économique, cela crée également une valeur écologique puisque les agriculteurs et producteurs seront capables d’adapter parfaitement les quantités d’insecticides et pesticides et produire et récolter ainsi la bonne quantité des produits.

Le succès de «l’évolution numérique» de l’agriculture mondiale dépend en fin de compte de l’adoption ou non par les agriculteurs de cette technologie. Une fois que les réductions directes des coûts et la valeur écologique se sont concrétisées – et que seuls les facteurs d’amélioration du rendement favorisent l’innovation des agriculteurs – le prix des produits agricoles déterminera le destin de l’agriculture numérique.

Le développement de l’agriculture numérique se déroulera selon trois phases. Dans la première, les améliorations de rendement proviendront très probablement d’une réduction de la variabilité sur le terrain, c’est-à-dire que l’Homme sera de plus en plus capable de gérer les facteurs climatiques et productives du dit terrain. Cela nécessite un processus de production plus granulaire et donc un meilleur alignement des besoins et de l’approvisionnement en intrants d’une usine. Dans les phases deux et trois, la valeur sera probablement créée par l’amélioration du rendement résultant de l’augmentation de la densité de plantation et du potentiel de rendement intrinsèque des cultures.

Efficacité en aval

Si l’évolution numérique de l’agriculture atteindra finalement les phases deux et trois, son adoption par le « grand public » dépendra plus de l’avancée technologique de l’intelligence artificielle et de la robotique. Les améliorations de l’efficacité des chaînes agricoles et les efforts de réduction des déchets alimentaires limiteront très probablement les prix des produits agricoles et auront donc un impact sur la numérisation de l’agriculture à une échelle mondiale.

Le numérique au service de l’agriculture
5 (100%) 2 votes

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *