Github : Microsoft se positionne pour racheter le géant de l’Open Source

Malgré les critiques et les déboires judiciaires, Microsoft souhaite redorer son image auprès des développeurs et de ses utilisateurs en général. C’est pourquoi la firme américaine a choisi de racheter le site de partage de codes open source Github. Quel est l’objectif de ce positionnement ? Que va devenir la plateforme et comment ce rachat est-il perçu par les acteurs du milieu ? Les réponses au fil de cet article !

Zoom sur le rachat de Github par Microsoft

Microsoft rachète Github pour la coquette somme de 7,5 milliards de dollars. A l’origine une start-up dédiée au développement, cette compagnie s’est progressivement muée en un acteur majeur de l’industrie de la programmation sur tous les appareils, qu’ils soient fixes ou connectés, des dispositifs fonctionnant aux plus grosses tablettes tactiles.

Cette acquisition démontre que la firme américaine souhaite mettre l’accent sur son rôle en tant que compagnie construite autour d’outils pour les développeurs. Dans un article de blog annonçant ce rachat, Satya Nadella, le directeur général du groupe américain, expliquait sa satisfaction d’avoir acquis cet acteur majeur du secteur.

Plus de 28 millions de développeurs travaillaient déjà avec le site, qui héberge déjà plus de 85 millions de référentiels de codes utilisés dans la majeure partie des pays du monde. En d’autres termes, cette plateforme est la destination rêvée des développeurs afin d’apprendre, de partager, de travailler et développer des technologies de concert dans le but de créer des logiciels ou des jeux-vidéos.

Que va devenir la plateforme dédiée à l’open source ?

La plus grande majorité des utilisateurs de ce site internet sont en mesure de l’utiliser gratuitement, à condition de laisser les codes qu’ils partagent accessibles publiquement. Ils ont également la possibilité de payer pour ouvrir des comptes privés, et les plus grosses entreprises peuvent payer davantage pour avoir la possibilité d’héberger la plateforme sur leurs propres serveurs privés.

Selon la firme américaine, à la suite de l’acquisition, Github demeurera capable d’opérer de manière indépendante à l’égard de Microsoft. L’enseigne s’est d’ailleurs engagée à continuer de permettre l’utilisation de langages de programmation, de systèmes d’exploitation open source et d’outils au choix des utilisateurs. Ces derniers pourront également toujours déployer leur code sur n’importe quel système d’exploitation, cloud ou appareil.

L’intégralité de l’offre proposée par la plateforme se fondera parfaitement dans les autres domaines d’activité du géant américain. Selon Nadella, les sceptiques ne devraient pas s’inquiéter de voir le groupe favoriser ses propres plateformes. Au contraire, toujours selon lui, ils devraient se réjouir que l’entreprise mette en avant les caractères individuels et communautaires qui font l’originalité et la particularité de Github.

Pourquoi ce rachat était-il nécessaire ?

Le fait est que, en dépit de sa véritable popularité, le spécialiste de l’open source Github était en proie à des problèmes internes de business. Concrètement, la société s’est retrouvée sans le moindre directeur général pendant près d’un an, et ses revenus ont été dépassés par ses charges et ses dépenses. En d’autres termes, elle était en proie à un grand déficit, affichant des pertes nettes chiffrées en dizaines de millions.

L’arrivée de Microsoft sur l’échiquier est donc très clairement synonyme de redressage de barre. En effet, l’accord prévoit que Nat Friedman, actuel directeur général de Xamarin (une société de softwares achetée elle aussi par la firme américaine au cours de l’année 2016), prenne la tête de la plateforme.

Il s’agissait donc d’une véritable nécessité, pour le site d’open source, de mettre en place ce rachat, puisqu’il en allait de sa survie en tant qu’acteur majeur dans le monde du développement. Une manière de continuer à véhiculer les idéaux d’indépendances et de liberté dans la création de logiciels partagée par tous ses utilisateurs.

Quels vont être les réels bénéfices de la firme américaine ?

Pour Github, les revenus annuels tirés des prestations payantes s’élevaient à 200 millions de dollars. Les bénéfices escomptés pour Microsoft ne sont donc pas tant financiers, qu’en termes d’image de marque. La véritable victoire de la firme américaine, en rachetant ce site dédié à l’open source, c’est de gagner le cœur et l’esprit des développeurs, ainsi que des internautes prônant l’indépendance et la liberté sur le web.

L’idée est ici davantage de garnir l’aura du groupe que de tirer des profits directs de ce rachat. Microsoft envisage également de se repositionner, de ne plus être seulement centré sur le système d’exploitation Windows mais également de s’étendre sur une plus large gamme de services dédiés aux développeurs. Cela inclut notamment la gamme d’IA Cortana et sa plateforme de cloud Azure, qui se positionne comme étant le plus sérieux concurrent à Amazon Web Services.

Vous l’aurez compris, ce rachat se présente comme un choix véritablement stratégique, qui participe plus d’une volonté d’améliorer l’image de marque du géant américain, que de réaliser des bénéfices significatifs. Dans la foulée, il s’agit pour lui de décentraliser l’activité du groupe, de ne plus se concentrer exclusivement sur son système d’exploitation mais de s’étendre à des systèmes et des outils dédiés aux développeurs.

Github : Microsoft se positionne pour racheter le géant de l’Open Source
5 (100%) 2 votes

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *